Épisode 15. Un système qui viole les principes éthiques

Un principe éthique répond à la question : "Que faire pour bien faire, dans le respect de soi-même et des autres ?". Il est destiné à permettre de reconnaître ce qui est bien, et à adopter les comportements correspondants. 
Les principes éthiques sont donc des règles qu'il serait possible et souhaitable d'universaliser, afin que le plus grand nombre possible d'êtres humains puissent les comprendre, les adopter librement et les appliquer avec responsabilité afin de décider quels sont les meilleurs comportements possibles, entre eux et envers ce qui les entoure.
Les valeurs éthiques sont les valeurs les plus rationnelles et les plus fondamentales auxquelles les humains peuvent se référer pour établir et faciliter les relations des membres d'une société, et les rapports entre les générations. 

Pour qu'une société puisse fonctionner de la manière la plus juste et la plus fluide possible à long-terme, il est préférable et logique que les valeurs qu'elle partage puissent être appliquées de manière réciproque entre tous, c'est-à-dire puissent s'appliquer et être appliquées à chacun et par chacun quelle que soit son origine, son sexe, son âge ou sa situation sociale. À ce titre, les valeurs fondamentales les plus adaptées sont celles qui s'expriment par l'absence de nuisance, comme la Non-Violence, l'Équité, la Justice ou la Paix. 

NB : Nous pourrions ajouter à cette courte liste les valeurs que la France a défendues au cours de son histoire populaire et révolutionnaire : la Liberté et l'Égalité, qui sont les sources vives de la Fraternité, et qui sont le reflet en positif de l'absence de nuisance. 

Nous avons pu observer tout au long de ces 15 épisodes que le système monétaire que nous utilisons actuellement est la cause directe : 
- de la plupart des violences et des contraintes répétées subies par certaines catégories de population, en particulier les plus démunis qui doivent en grande partie assumer les coûts de location de la monnaie privée actuelle, et les plus jeunes qui doivent faire face à une accumulation de richesse à laquelle il n'ont pas pu prendre part.
- des injustices graves constatées entre deux parties non-symétriques de la population : l'une qui dispose du monopole du contrôle et de la distribution arbitraire des unités monétaires permettant l'accès aux richesses et aux ressources, l'autre qui est ainsi obligée de se soumettre à elle pour obtenir les moyens minimums de survie.
- des crises de l'économie réelle, qui mettent des populations entières en situation de survie et de rivalité, et qui bouleversent périodiquement l'ordre économique de la planète tout entière
- des conflits générationnels, sociaux et internationaux que ces violences et injustices répétées déclenchent de manière cyclique et inévitable.

Nous avons également montré que le système monétaire et financier actuel récompense les stratégies de pouvoir, de violence et de division et qu'il favorise les comportements égoïstes et insensibles.

En conséquence, on peut conclure que le système monétaire et financier actuel est une cause majeure de corruption des valeurs éthiques indispensables pour maintenir l'équilibre économique et humain d'une société moderne, et des valeurs de notre pays.

Si, au sein d'une société, les valeurs économiques ne sont pas alignées sur les valeurs éthiques, ou si les valeurs économiques sont en contradiction avec les valeurs éthiques, ou si, pire encore, les valeurs économiques ont tendance à détruire et à annihiler les valeurs éthiques et à les remplacer par des valeurs opposées, alors cette société se retrouve inévitablement face à des contradictions insolubles, qui ne peuvent que dégénérer en crises sociales violentes, en troubles civils, en conflits armés. 

Le système monétaire est en quelque sorte le "code source" de l'économie. 
La monnaie joue un rôle central dans la distribution des moyens permettant de rester en vie. C'est le code monétaire qui fait fonctionner le logiciel économique, qui lui-même commande les comportements sociaux et la forme de la société dans son ensemble. 
Dans le cas du système actuel, toute valeur qui ne contribue pas au maintien du logiciel existant passe au second plan face aux nécessités que celui-ci impose. Toute valeur qui ne favorise pas la croissance immédiate du profit monétaire est impitoyablement exclue du champ des possibles. 
Tout ce qui est durable, tout ce qui est juste, tout ce qui est équitable, les règles monétaires existantes interdisent de le mettre en œuvre. Pire encore : obligeant tous ses membres à se soumettre à ses règles, ce système ne leur permet même pas de disposer du temps qu'ils pourraient consacrer à inventer les chemins nouveaux pour s'en libérer. 

Conclusion : 

Le système monétaire que nous venons de décrire possède des règles de fonctionnement très particulières, nuisibles à la plupart, et qui ne favorisent ni la Liberté, ni l'Égalité, ni la Fraternité, ni les valeurs humaines les plus essentielles. 
C'est peut-être la cupidité humaine qui a créé ces règles iniques, mais on peut également penser que ce sont ces règles iniques qui ont poussé tout le monde à la cupidité. 
Si l'on ne peut pas changer la cupidité, peut-être pouvons-nous au moins changer les règles. 
Espérons que les êtres humains, dont la nature profonde reste précisément de s'adapter aux circonstances, abandonneront rapidement leurs réflexes destructeurs et individualistes dans un monde où les règles du jeu seront redevenues plus stables, plus équilibrées et plus justes. 

La crise actuelle, dont aucun élément de résolution n'a été mis en place pour l'instant, ne va pas manquer de s'étendre. Ce faisant, elle va provoquer encore plus de tensions sociales, de violence et de souffrance. Et pourtant, paradoxalement, en forçant une grande partie d'entre nous à la stagnation économique, cette crise va nous permettre de prendre enfin le temps de la réflexion. 
Puissions-nous profiter de ce désœuvrement forcé pour nous rencontrer, nous connaître et nous reconnaître, pour inventer ensemble les outils nouveaux de notre action personnelle et collective, et pour prendre le temps d'imaginer et de créer le monde futur que nous souhaitons pour nos enfants et que nous portons dans nos cœurs.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×