Dossier 9/11: "L'arme du crime"

La Nanothermite

Capture-copie-2.PNG

En 2006, l'américain Steven Jones est le premier a decouvrir des particules de "Nanothermite" dans les échantillons de poussières du WTC. Puis en 2009, Niels Harrit, un scientifique allemand publia la première étude scientifique démontrant la présence de cet explosif dans des échantillons. Cette étude a été publié dans la revue Scientific "Open Chimical Pysical journal", donc avec un comité de re-lecture scientifique indépendant.

Mark Basile, un chimiste qui a assisté à une conférence de Steven Jones ne pouvait pas en croire ses oreilles, il a donc vérifié par lui-même...

L'interview de Mark Basile

 

 

Qu'est-ce que la Nano-thermite?

La thermite est un mélange de métal et d’oxyde d’un autre métal, en général de l’aluminium (Al) et de l’oxyde de fer (Fe2O3), sous forme de granules ou de poudre. Lorsqu’elle est mise à feu, la réaction énergétique Al-Fe de la thermite produit du fer fondu et de l’oxyde d’aluminium, et le fer fondu atteint des températures dépassant les 2200° C. Ces températures sont suffisamment élevées pour couper l’acier de structure, qui en général possède un point de fusion autour des 1500° C.

Il existe aussi une variante de la thermite appelée « thermate », une combinaison de thermite et de soufre, qui est beaucoup plus efficace pour couper l’acier. il est donc possible que cette forme de thermite a été utilisée lors de la démolition contrôlée du bâtiment 7 du World Trade Center. Bien que la thermite ait la faculté de couper l’acier structurel, techniquement parlant il s’agit d’un produit incendiaire et pas d’un explosif.

La « nanothermite » (connue aussi comme « superthermite ») est, en deux mots, une variante ultra-fine de la thermite qui peut être élaborée sous une forme explosive en lui ajoutant des substances libérant du gaz. Une règle générale valable en chimie est que plus les particules des réactifs sont petites, et plus la réaction est rapide. La nanothermite, comme son nom l’indique, est une thermite dans laquelle les particules sont si fines qu’elles se mesurent en nanomètres (un millionième de millimètre).

Ces vidéos servent à comparer la réaction de la thermite avec le métal fondu qui a été filmé juste avant la chute de la première tour...

Petit rappel: les découpes diagonales et les chaleurs extrèmes

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.